vint4ge 1.0

we're all nerds, in our way

Archive for mars 2009

God, I so miss the 80’s

leave a comment »

the old good times

the old good times

Nostalgia took me back, argh. Je rêve d’un super méga jeu d’arcade qui me ramène en ’80, avec des séquences vidéos qui intégreraient même des photos souvenirs de moi, et il y aurait des bonus sur Internet, et une chaîne tv dédiée rien qu’à ça, des comics et plein de produits dérivés; en fait ce serait comme un tout gros jeu de rôle ouais, et je pourrais encore acheter des Chocorêves. Et je pourrais mourir d’overdose eighties. Putain qu’ce serait bon mec.

Written by vint4ge

mercredi, 25 mars 2009 at 3:29

Publié dans common life

Tagged with

Anna Chlumsky, my girl, comes back !

leave a comment »

My girl
J’ai vu que Howard Zieff était mort ce 21 février 2009 et je me suis dit « who cares ? », jusqu’à ce que je découvre que ce gars était le réalisateur d’un excellent film culte des années ’80 : My girl.
J’étais amoureux fou d’Anna Chlumsky (qui jouait aussi dans Uncle Buck, autre de mes favoris) et je regrette d’ailleurs qu’elle ait mis sa carrière en standby jusque 2002, mais ! elle est revenue pour jouer dans « 30 Rock » et elle a tourné un pilote pour une série de CBS : « House Rules« . Et j’ai déjà trop hâte de la revoir.

Other cool news : il va y avoir un film MacGyver ! et voici le trailer du prochain film de Jarmuch : The limits of control.

Written by vint4ge

mardi, 24 mars 2009 at 11:06

I wanna be a Twitter ninja !

leave a comment »

Quand je vois la page offres d’emploi chez MediaTemple, j’envie énormément ceux qui habitent L.A !!

Twitter ninja job at MediaTemple

Twitter ninja job at MediaTemple

Written by vint4ge

lundi, 9 mars 2009 at 3:12

John Zorn on a ferry (II)

leave a comment »

J’avais à peine eu le temps de me reposer une demi-heure quand mon gsm s’est mis à vibrer, j’y ai jeté un rapide coup d’oeil et j’ai laissé Kate m’enregistrer un message. Après 2 heures de bonne pionce réparatrice j’ai réglé la chambre et pris la direction de Londres, il faudrait 2-3 jours pour que Kate reçoive la carte et je ne voulais pas lui parler d’ici-là, j’ai éteins le téléphone. Une fois sur place j’ai donné rendez-vous à Jean dans un petit pub du Nord de Londres, il s’amusait encore en Erasmus à 26 ans passés pour terminer un doctorat de je-ne-sais-quoi. Sa façon à lui de prolonger la fuite des responsabilités de la vie adulte, et de ne pas être arrimé à un boulot fixe. Bref, il m’a conseillé de visiter le Museum of brands, m’y a accompagné et m’a laissé squatter deux jours chez lui. Il se paye un appart’ d’enfer avec l’argent cumulé de ses parents, de sa bourse d’études et de sa rémunération pour « la recherche ». Y’a vraiment de quoi être dégoûté; j’aurais aimé être aussi intelligent que lui, pour sûr. Quand je rallume enfin mon portable au quatrième jour de mon escapade, les sms et coups de fil en absence forment une liste qui n’en fini pas. J’efface tout ce bordel et écoute juste ma messagerie. Mon boss qui me demande de justifier mon absence dans les deux premiers messages fini par me virer dans le troisième, et Kate, nettement plus sobre (ce qui la rend infiniment sublime) me demande dans son premier message où je suis et si je vais bien, et dans son deuxième elle dit merci pour la carte, qu’elle est rassurée et qu’elle m’aime aussi. Quand j’arrive à la maison on ne se dispute pas, elle ne crie pas, rien, elle me dit que le boulot a essayé de me joindre. Je lui explique qu’ils n’essayeront plus étant donné qu’ils m’ont viré. Elle me jette seulement un regard qui signifie « je ne ferai pas comme eux, je t’aime », alors je l’enlace et l’entraîne dans la chambre. Et Kate ne posera jamais de questions.

Written by vint4ge

lundi, 2 mars 2009 at 10:34

Publié dans common life

Tagged with