vint4ge 1.0

we're all nerds, in our way

Is this Danish or Swedish ?

leave a comment »

Hier, pendant des heures, installé à une table de mon pub habituel, j’ai regardé au travers de la grande baie vitrée la vie des gens du dehors. Je me sentais comme devant la tv, une bière ambrée à mes côtés et un grand bol de bretzels en guise d’en-cas. J’étais juste bien, calé contre le radiateur, au sec, pendant que la cohue se dispersait à toute allure en essayant d’éviter un maximum de pluie. J’ai envoyé des sms à Kate pour lui souhaiter du courage pour sa réunion, j’ai écrit quelques lettres à de vieux amis, que j’ai accompagnées de dvds bourrés de vieilles musiques et de bons films, j’ai discuté avec des habitués et j’ai eu malgré tout une journée plutôt productive.
Ian est passé me dire bonjour entre deux répèt’ avec son groupe et nous avons parlé de films danois, ou suédois, ou plutôt danois, jusqu’à en perdre les pédales et notre français, buvant une bière à chaque fois que l’un de nous deux se trompait sur la nationalité. J’apprécie énormément le fait qu’il y ait désormais le Wifi dans la plupart des endroits. Non pas que je sois un accro d’Internet mais le fait de pouvoir se poser n’importe où et continuer à bosser sur son laptop, ou noter une idée au vol, ou vérifier des informations à propos de telle ou telle chose me donne un sentiment de grande satisfaction. Et puis Caroline Lanoy est entrée dans le pub, dans mon pub, avec deux greluches que je présume être ses copines ou collègues. Elles se sont d’abord assises à une table, commandant trois cafés, le cul serré dans leur jupe-dessous-genou et leurs yeux dévisageant la serveuse, son air décontracté et son décolleté. Elles faisaient des messes basses et de petits gloussements de rire, et mon dieu, elles avaient l’air d’avoir 50 ans au moins ! Puis Caroline a tourné la tête et ses yeux se sont posés sur moi, qui ne la regardait pas. Qui ne la regardait pas bordel, alors je me demande pourquoi elle s’est sentie autorisée à se lever, à marcher vers notre table et à venir nous tenir la jambe pendant plus de vingt minutes. Elle s’est mariée avec le gars avec qui elle était déjà à l’unif’ (je m’en tape), elle est avocate et adore plaider (rien à foutre), elle a déjà deux enfants absolument adorables (mais, what the fuck !), etc etc. J’ai cru qu’elle ne s’arrêterait jamais. Pourquoi des gens avec qui on a partagé des classes pendant des années mais avec qui on a jamais été en réel contact se sentent obligés de venir vous accoster comme ça quand ils vous croisent quelque part. C’est comme s’ils jouaient à Facebook dans la vraie vie et voulaient une seconde chance d’être accepté comme votre ami. Retourne à ta petite vie posée Caroline, et surtout, surtout, ne te retourne pas sur ton passé, parce que ton passé n’en a rien à foutre de toi. Tu comprends ?

Written by vint4ge

vendredi, 27 novembre 2009 à 4:06

Publié dans common life

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :