vint4ge 1.0

we're all nerds, in our way

We were so happy and now I’m just gonna die alone

leave a comment »

Pendant que Kate est loin d’ici pour le boulot et que j’ai pris un jour de repos je range des caisses ramenées de chez nos parents, et le moi d’il y a 9 ans me fait vraiment honte quand je relis certains mots que j’envoyais à Kate. J’étais tellement pathétique, naïf et perdu. J’avais besoin qu’on s’occupe de moi en permanence. Est-ce que ça me rendait plus attendrissant ? Est-ce que c’est quelque chose qui lui manque maintenant ? C’est étrange d’y repenser et de se dire qu’en m’étant endurci j’ai peut-être perdu une part d’amour de Kate. Toutes les filles aiment jouer les mamans finalement, prendre soin de quelqu’un de façon très maternelle. Aujourd’hui c’est différent, ou en tous cas plus pareil. Et je me demande si elle s’inquiète toujours autant pour moi quand je reste seul à la maison.

Tu sais qu’à chaque fois qu’on se retrouve séparés plus de deux semaines je vis ça comme une petite rupture. Je m’en sors bien les premiers jours et ensuite tout s’effondre, j’ai envie de te prendre dans mes bras, de sentir l’odeur de tes cheveux, de t’appeler toutes les 2 heures. Tu occupes toutes mes pensées et je deviens fou à savoir que je ne peux pas être près de toi là tout de suite maintenant même si j’en crève d’envie. J’ai arrêté d’aller bosser, ça me faisait trop chier et je n’en ai pas besoin, à la place j’ai remplacé David une semaine sur les routes, je me suis explosé la cervelle aux vapeurs de goudron, mes yeux pleuraient tout seuls en fin de journée tant ils étaient rouges à cause des crasses amassées depuis le matin. C’est un boulot difficile mais j’ai pris ça comme une punition. Je suis ton gosse, tu le sais bien, tu le dis toujours, que je me comporte comme un gamin, mais tu m’aimes pour ça aussi, non ? J’ai besoin que tu reviennes Kate. J’ai épuisé tout mon stock de comportements adultes, je peux plus me gérer maintenant. C’est pas de ma faute, j’essaye, mais je suis juste comme à 14 ans quand y’avait personne à la maison et que j’y faisais que des conneries. Je bouffe mal et n’importe quoi, je fume 2 paquets de clopes par jour, je me défonce tellement le soir que parfois je n’émerge qu’aux environs de 15h. La semaine dernière j’ai du appeler Alex à la rescousse après un mauvais mélange de médocs et d’alcools. C’est pas pour t’inquiéter mais tu me connais. Quand t’es hors de ma vue j’ai l’impression que tu m’as abandonné et je deviens dépressif, à moitié suicidaire et je suis triste tout du long. Je crois que tu ne m’aimes plus. Et ta lettre soit-disant envoyée il y a 4 jours n’est toujours pas arrivée. L’as-tu écrite seulement ? Tu me manques. Je t’aime plus que tout et quand tu n’es pas là je ne suis plus moi-même, je ne suis plus rien. Reviens vite, je t’en prie. ~ 20 février 2001

Written by vint4ge

mardi, 7 septembre 2010 à 10:52

Publié dans common life

Tagged with

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :