vint4ge 1.0

we're all nerds, in our way

Archive for the ‘pop culture’ Category

La culture pop là où on ne l’attend pas

leave a comment »

J’aime beaucoup quand des gens font référence à la culture populaire là où on ne l’attendait pas vraiment. C’est comme une brise de fraîcheur dans le métro quand un connard vient de lâcher un gros pet. C’est quelque chose qui pour moi donnera un plus au produit et attirera mon oeil et ma sympathie.

Comme ici, sur le site After Effects Exchange d’Adobe. Merci lloydalvarez !

Publicités

Written by vint4ge

jeudi, 7 juillet 2011 at 12:15

The social man who fell to earth network

leave a comment »

Affiche du film « The man who fell to earth » (1976), de Nicolas Roeg avec David Bowie ±= à celle du film « The social network ».

Superhero again : Ryan Reynolds a le vent en poupe, après « Buried » cette année, on le verra dans « Green Lantern » en 2011, autre adaptation d’un DC Comics. Il jouait déjà les superhéros dans « Paper Man« , que je vais sans doute matter sous peu.

Like = les dessins de Derek Eads (trouvé via iamaliar.tumblr.com, dont je regrette le très esthétique Decadanses !)

Like = Trem_r devrait écrire plus souvent : son très bon post sur les séries

Dislike = le blog de Gingerbread (qui dit vraiment que d’la merde et traîne devant son pc en pyjama et pas épilée)

Written by vint4ge

vendredi, 26 novembre 2010 at 11:27

Hey Drew, don’t make it bad

with 2 comments

Can you believe she’s only 35 ? J’ai toujours bien aimé Drew Barrymore mais quand même, parfois, son style me laisse perplexe …

(C’est peut-être lié à son salaire, qui a décuplé depuis Mad love en ’95 [$1,500,000] à Music & lyrics en 2007 [$15,000,000])

Et pour plus de photos et infos sur Drew : The Drewseum !

Written by vint4ge

lundi, 8 novembre 2010 at 4:26

Halloween, my old friend

with one comment

Ce samedi pour Halloween, au lieu de la soirée potes/pizzas/films à la noix comme l’an dernier, nous avons décidé de faire une soirée films en l’honneur de River Phoenix.

River Phoenix est  né le 23 août 1970 et décédé le 31 octobre 1993 à 23 ans (le même jour que Federico Fellini, qui lui en avait 73), d’un cocktail d’héroïne, de cocaïne et de valium au 8852 Sunset Boulevard, adresse du Viper Room, club appartenant à l’époque à Johnny Depp.

J’ai d’abord découvert River dans des films pour gosses, comme Explorers ou Stand by me avant de le retrouver dans le rôle du jeune Indiana Jones puis dans les films de Gus Van Sant.

C’était le meilleur ami de Keanu Reeves avec qui il avait tourné dans My own private Idaho de Gus Van Sant.

Vu qu’il est mort à 23 ans, c’est assez étrange aujourd’hui de se dire qu’il est le grand frère de Joaquin Phoenix (1974), ainsi que de Rain (1972), Liberty (1976) et Summer (1978) qui n’est autre que la femme de Casey Affleck. Preuve qu’il n’y a pas que la famille Baldwin dans le monde du cinéma.

Photobucket - Video and Image Hosting

S’il n’avait pas disparu en 1993, nul doute que River Phoenix serait devenu aujourd’hui un acteur incontournable. Il avait d’ailleurs un contrat signé pour jouer dans Entretien avec un vampire, aux côtés de Brad Pitt et Tom Cruise.

———————————————————————————————————————————————————————

Je crois que par nostalgie, on regardera aussi l’épisode 13 de la saison 2 de Beverly Hills, 90210 quand c’était Halloween, que Brandon sortait avec Emily et que David jetait des oeufs sur les voitures. J’aimais assez bien Emily à l’époque, et pourtant aujourd’hui je ne trouve vraiment rien d’attirant à Christine Elise. Comme quoi, les goûts peuvent changer.

Quel Brandon Walsh s’en sort le mieux ?

with one comment

Est-ce que quelqu’un avait déjà remarqué ça, je n’en sais rien parce que je suis trop flemmard pour faire une recherche, mais il y a dans le film The Goonies un personnage joué par Josh Brolin qu’on appelait par son diminutif ‘Brand’ mais dont le nom complet était en fait Brandon Walsh (nous étions alors en 1985).

C’est ce  même nom de Brandon Walsh qui sera repris et popularisé quelques années plus tard (1990) par Jason Priestley pour la série Beverly Hills, 90210.

Est-ce une simple coïncidence ou Darren Star aimait-il tellement le film The Goonies qu’il a voulu lui faire un clin do’eil ?

On peut en tous cas une fois de plus remarquer à quel point les séries TV, bien plus que le cinéma, ont facilement fait de nous incruster des noms et des visages dans la tête (tout cela est dû à la répétition des épisodes qui créent une image récurrente dans notre cerveau, bla bla bla, je sais bien mais je voulais le dire quand même) et ce pour des années et des années.

En attendant, si tout le monde se souvient de sa gueule, Jason Priestley n’a eu que des rôles mineurs au cinéma (pas vraiment de grand film à son actif) tandis que Josh Brolin a eu des rôles dans des films de Woody Allen (Melinda, Melinda), des frères Cohen (No country for old men), de Gus Van Sant (Milk), d’Oliver Stone (W) et j’en passe.

L’un est né en 1968 (Josh Brolin), l’autre en 1969 (Jason Priestley), ils ont tous deux un divorce derrière eux, un remariage et deux enfants.

De nos deux Brandon Walsh, au fil des années, je dirais pour conclure que, selon moi, c’est Josh Brolin (donc celui à qui on associe pas du tout ce nom) qui s’en sort le mieux. Surtout que lui, contrairement à l’autre, vieillit plutôt bien et n’a pas eu l’air de subir un lifting. Mais comme toujours, ce n’est que mon avis et le débat reste ouvert …

Et comme les yeux les plus affutés l’auront remarqué, Josh et Jason (leurs deux prénoms commencent par la même lettre !) ont tous deux le même fond sur la photo de 2002, c’est en effet le même photographe (Jeff Vespa) qui les a pris en photo cette année-là, mais pas pour le même film).

Bonus : Les Goonies – Le blog

Written by vint4ge

mercredi, 6 octobre 2010 at 12:43

Modern family & constatations

leave a comment »

Mes propos sur Modern Family écrits sur senscritique.com :

« J’ai découvert cette série le 12/08 sur BeTV, je n’en avais jamais entendu parler et j’ai passé un très bon moment. Les épisodes durent 20 minutes, ce qui permet d’en voir plusieurs à la suite et de ne pas rester totalement sur sa faim, l’humour est omniprésent, les remarques des personnages souvent second degré et cyniques. Une très agréable découverte. D’autant plus qu’on y retrouve Ed O’Neill, qui me plaît énormément depuis son rôle dans « Mariés, deux enfants ». »

Très honnêtement, je n’avais plus autant ri depuis longtemps avec une petite série de 20 minutes. C’est juste excellent et c’est maintenant un fait reconnu puisqu’elle a été désignée « meilleure série comique » aux Emmy Awards 2010. Petit aparté, j’ai toujours un sourire narquois qui s’affiche quand je vois certains blogueurs « découvrir » la chose après tout le monde alors qu’ils nous bassinent de séries toute l’année en faisant comme s’ils savaient tout sur tout. Cet exemple en particulier, surtout que les mots « Modern family » ne sont pas mentionnés une seule fois sur son site … (mais il y en a d’autres – question & réponse).

La série va seulement commencer à être diffusée en France, ceci explique sans doute  peut-être cela.

Sinon, dans un autre genre, je trouve que The Black Donnellys est plutôt plaisant pour le moment. Mais je n’en suis qu’au 4ème épisode …

La Tv belge s’améliore au niveau séries, ça fait du bien. Je plains les français qui n’ont souvent le choix qu’entre TF1 ou Plus belle la vie !

Written by vint4ge

mercredi, 1 septembre 2010 at 10:01

Global warming

leave a comment »

Kate avait congé hier alors en début d’après-midi, les volets presque entièrement clos pour combattre la chaleur, on a regardé les premiers épisodes de la saison 2 de Breaking bad en mangeant du pain azyme et de la salade. Ensuite elle est partie dire bonjour à une tante qui a un beau jardin pour faire une petite récolte de légumes et moi je me suis traîné dehors en quête d’une petite brise de fraîcheur. Mais rien. Je me suis affalé de tout mon long dans la prairie, accablé par la chaleur, et je me suis endormi. Quand j’ai rouvert les yeux mes mollets étaient rouge vifs et brûlaient. J’ai réintégré le salon, tout juste à temps pour voir les prolongations Japon-Paraguay, puis les tirs au but, les larmes de joie de l’entraîneur Gerardo Martino, les larmes de douleur du Japon. Et là ça m’a semblé évident, j’ai foncé à la voiture et j’ai conduit jusqu’au magasin de troc/brols/antiquités le plus proche, l’objet de mon désir : un ventilateur de plafond, comme dans les vieux films. J’ai trouvé mon bonheur pour 33€ et quand Kate est rentrée elle s’est crue dans un vieux film noir des années 30 : j’étais installé dans le canapé, les pieds sur la table basse, fumant une cigarette et feuilletant le journal du jour, avec comme seul bruit de fond les pales du ventilateur, et enfin, enfin, un peu de fraîcheur venue du ciel.

Written by vint4ge

mercredi, 30 juin 2010 at 9:34